L’Observatoire, une approche inclusive et antidiscriminatoire

La diversité ethnoculturelle, religieuse et linguistique soulève d’importants défis pour le vivre-ensemble et l’inclusion dans les sociétés pluralistes et démocratiques. Alors que les débats publics sont récurrents et dérapent fréquemment sur ces enjeux dans plusieurs sociétés, les milieux éducatifs sont particulièrement interpellés afin de s’adapter à la diversité et de développer, chez leurs personnels, des compétences interculturelles et inclusives pour vivre et œuvrer en milieu pluriethnique.
Au Québec, les universités québécoises ont introduit dès les années 1990 des cours sur la diversité ethnoculturelle et les rapports ethniques en éducation dans leurs différents programmes en enseignement. Les formation des personnels scolaires sur ces question constituent l’une ou même plusieurs des orientations de la Politique d’intégration scolaire et d’éducation interculturelle en 1998, du Plan d’action La Diversité : une valeur ajoutée en 2008, de la Stratégies de lutte contre la radicalisation (2015), de la Politique de la réussite éducative (2017) et du Plan d’actions contre le racisme de 2020 (action no.15 et no.16).  Dans un contexte international et national qui interpelle les gouvernements dans l’élaboration de politiques d’éducation inclusive, interculturelle et antiraciste, et de programmes scolaires axés sur les droits de la personne et le vivre-ensemble dans nos sociétés pluralistes, la pertinence de suivre et de produire des développements dans ce champ de recherches et de politiques publiques est central.
L’approche développée par l’OFDE pour appréhender le développement des compétences en formation sur, par et pour la diversité, l’équité et l’inclusion repose sur une approche inclusive, antidiscriminatoire et fondée sur les droits, qui s’articule autour de deux grandes finalités (Potvin, 2013, 2014, 2018; Potvin et al, 2015) (voir la capsule vidéo de Julie-Larochelle-Audet en ligne: https://www.youtube.com/watch?v=5HO-vBr0kOI&t=460s ):
1) une finalité de différenciation, d’équité et de non- discrimination, centrée sur l’apprenant: « Prendre en compte les besoins, réalités et expériences des apprenants dans l’application de l’équité et des droits » ;
2) Une finalité de participation, de responsabilisation et de transformation sociale, relationnelle et collective : « Préparer tous les apprenants à vivre ensemble dans une société démocratique pluraliste, afin de bâtir un monde de justice sociale et d’effectivité des droits », Voir le rapport du groupe de travail en ligne: http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2482627
Ce cadre théorique et ces finalités sont au fondement des travaux de l’OFDE (voir les publications en ligne des groupes de travail et des chercheurs), que ce soit dans la recension des écrits sur les savoirs, savoir-faire et savoir-être des enseignants selon les différents courants théoriques en éducation – interculturel, critique, antiraciste, civique, inclusif  – dans les rapports des deux groupes de travail sur les modèles de compétences des enseignants et des directions d’établissement, dans le « guide pour une démarche inclusive », le concours étudiants de l’OFDE et les enquêtes, activités et projets des chercheurs.