Mission

Cet Observatoire se propose donc d’assurer un suivi des développements dans le champ de l’enseignement et de la formation sur la diversité ethnoculturelle, religieuse et linguistique au Québec et à travers le monde. Il offre un service de vigie, de veille et d’analyses sur les débats, travaux, dispositifs, modèles et développements du champ de la formation à la diversité et d’évaluation des compétences des professionnels des milieux éducatifs, au Québec et dans les autres pays et provinces. Il se consacre au suivi et à l’analyse des travaux portant sur les enjeux de la diversité, de l’équité et de l’inclusion, dont les approches théoriques et pédagogiques en éducation, les savoirs, savoir-faire et savoir être essentiels en formation initiale et continue des acteurs éducatifs, l’adaptation systémique des milieux éducatifs ainsi que les politiques et programmes de formation dans différents contextes éducatifs et sociétaux. Il effectue des cartographies et des bilans des développements et innovations dans ce champ, au coeur des missions éducatives et des compétences du XXIe siècle. C’est aussi un lieu d’échanges entre chercheurs, décideurs et praticiens du domaine, qui permet une actualisation permanente des connaissances des formateurs et partenaires sur la recherche innovante dans ce champ.

Objectifs

L’Observatoire vise spécifiquement les grands objectifs suivants:

  1. Assurer des développements et des innovations dans le champ de la formation et des compétences des professionnels des milieux éducatifs sur, par et pour la diversité, par des approches interculturelle, inclusive, critique, antiraciste, civique, démocratique et aux droits de la personne.
  2. Consolider (et réunir) un réseau québécois et un réseau international de formateurs universitaires au sein d’une communauté de pratique, de groupes de travail et d’activités d’échanges, de recherche et de formation, animés par et pour les membres qui en font partie;
  3. Effectuer des recherches, des bilans, des états de situation, des recensions, des analyses comparatives et des interprétations de synthèses, des outils de transfert de connaissances sur les pratiques et sur les résultats de recherche (par exemple des ressources Web et colloque annuel), en réponse aux besoins des formateurs, des chercheurs et des partenaires dans ce champ.
  4. Anticiper l’évolution du domaine par le suivi critique effectué sur ce champ et sur ses développements théoriques ou empiriques, au Québec et ailleurs dans le monde, entre autres par une veille pluridisciplinaire dévolue à la recherche internationale et nationale.
  5. Rendre accessibles au grand public et aux partenaires les recherches et travaux internationaux et nationaux.
  6. Participer activement à la diffusion et au transfert des connaissances, aux débats publics avec les médias, la population et les acteurs concernés, et organiser des activités en ce sens.
  7. Travailler à des propositions concrètes pour l’élaboration de politiques, programmes ou instruments utiles dans le domaine.

Activités

  • Des activités d’échanges de la « communauté de pratique» (réseau des formateurs), et des comités organisateurs : les Sommets annuels, les journées d’études ou l’organisation d’autres activités visant à alimenter les débats et les réflexions sur ces enjeux, favoriser une mise en commun des savoirs et innovations et rendre accessibles au grand public et aux partenaires les travaux québécois et internationaux.
  • Des  activités de recherche : portraits cartographiques, groupes de travail sur des thématiques des différents axes (recherches, bilans, états de situation dans les secteurs de formation, recensions, recherches-actions, analyses comparatives et novatrices en réponse aux besoins des milieux, des formateurs et des partenaires sur ces enjeux. Ces travaux sont mis à jour périodiquement sur le site pour suivre les avancées des groupes et l’évolution du champ au Québec.
  • Des activités de formation : Concours étudiants de projets pédagogiques en matière d’éducation interculturelle et inclusive, conférences, offres de formations (Répertoire des formateurs), guides ou outils pratiques de formation tenant compte des résultats de la recherche, et effectués par les spécialistes du domaine en réponse aux besoins des formateurs et des partenaires.
  • Des activités internationales, dont les Rencontres internationales du Réseau international Éducation et diversité (RIED), des colloques ou séminaires divers avec des chercheurs de d’autres pays (Brésil, Canada, etc.), et autres.
  • Une cartographie continue des pratiques et initiatives menées au Québec en matière de formation et de recherche dans ce champ.
  • Des propositions pour l’amélioration des politiques, des dispositifs et des pratiques de formation initiale et continue, afin d’apporter des changements institutionnels, « systémiques » ou organisationnels dans les milieux.