Comité des représentants du réseau (interuniversitaire)

Le comité des représentants des différentes universités est formé de membres du réseau interuniversitaire qui sont coresponsables d’axes thématiques, de chantiers, groupes et activités. Il contribue à nourrir la cartographie du champ et à mobiliser les acteurs dans leur région.

Corina Borri-Anadon, UQTR

Corina Borri-Anadon est professeure agrégée au Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Chercheuse associée au CTREQ, Mme Borri-Anadon est membre régulière du Laboratoire international sur l’inclusion scolaire (LISIS). Elle contribue également à l’équipe Qualification et insertion socioprofessionnelle des jeunes adultes québécois (QISAQ) de même qu’à l’Observatoire sur la formation à la diversité et l’équité (www.ofde.ca). Ses travaux interrogent à la fois le champ de l’adaptation scolaire et celui des rapports ethniques en éducation et se développent autour de 3 axes clés: la prise en compte de la diversité ethnoculturelle et linguistique dans la formation du personnel scolaire, les enjeux d’inclusion-exclusion en adaptation scolaire et les pratiques des professionnels des services complémentaires en contexte de diversité.

UQAT : Aline Niyubahwe et Carlo Prévil 

Aline Niyubahwe est professeure agrégée au département d’éducation de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue dans les domaines du développement de l’enfant et de l’adolescent et des théories de l’apprentissage. Elle occupe la fonction de directrice des programmes de maîtrise en éducation et du DESS en gestion d’établissement d’enseignement. Chercheure associée au CRIFPE, elle est spécialisée en insertion professionnelle des enseignants immigrants formés à l’étranger et des enseignants débutants. Ses travaux portent également sur l’apport des enseignants issus de l’immigration dans l’intégration scolaire des élèves issus de l’immigration et sur l’attraction et la rétention des enseignants en régions éloignées. Elle est membre fondatrice du Groupe régional d’acteurs pour la valorisation des enseignants (GRAVE).

Carlo Prévil 

À VENIR

UQO : Stéphanie Demers et David Lefrançois

Stéphanie Demers

À VENIR

David Lefrançois

David Lefrançois est professeur de fondements de l’éducation à l’UQO depuis 2008. Ses recherches et publications analysent les discours des programmes d’études dans les disciplines de l’univers social (histoire, géographie, monde contemporain, éducation financière), les méthodes et moyens d’enseignement et d’évaluation de l’apprentissage de la pensée historienne au primaire et au secondaire. Responsable de l’équipe de recherche sur la Diversité scolaire et l’éducation citoyenne (DiSEC) et membre du partenariat de recherche sur l’Accès au droit et à la justice (ADAJ), il travaille sur les usages faits en classe du matériel didactique et sur les usages les plus efficaces qu’il serait possible d’y faire de l’histoire profane. Il promeut des approches de la pratique politique et citoyenne fondées sur l’éthique du discours.

UQAR : Dany Rondeau et Rakia Laraoui

Dany Rondeau

À VENIR

Rakia Laraoui

Rakia Laroui est professeure titulaire en sciences de l’éducation à l’Université du Québec à Rimouski au Campus de Lévis; professeure associée à l’Université Catholique de l’Ouest d’Angers, France. Rakia Laroui dirige le Comité des Cycles Supérieurs en Éducation à l’UQAR. Elle est aussi chercheure associée au Centre de Recherche et de Transfert en Éducation du Québec (CTREQ).

Rakia Laroui est diplômée de l’Université Laval et titulaire d’un doctorat (Ph. D.) en sciences de l’éducation. Elle possède une vaste expérience en recherche et en enseignement universitaires aussi bien au Québec qu’en France et au Maroc. Rakia Laroui s’emploie depuis plusieurs années à travailler pour des approches interculturelles des enseignements et des apprentissages ainsi que pour le respect de l’égalité des chances, l’éducation égalitaire et le dialogue des cultures.

Elle est l’auteure de plusieurs écrits et conférences scientifiques. Invitée dans diverses institutions universitaires (Maghreb, Europe et Amérique), elle est reconnue professeure internationale.

Elle a siégé au Conseil d’Administration ainsi qu’au Comité Exécutif de l’UQAR. Elle a présidé le Conseil d’Administration de l’organisme Accueil et Intégration du Bas-Saint-Laurent. Rakia Laroui dirige un réseau interuniversitaire de recherche en Littératie inclusive. Elle est membre du comité scientifique des revues Voix plurielles et Revue canadienne de l’éducation, France. Elle a obtenu la distinction Femme de carrière du gala Femmes arabes du Québec en 2013 pour sa brillante carrière et a été nommée chevalière de l’Ordre national du Québec en 2016. Elle est membre et vice -présidente du Conseil du Statut de la Femme depuis 2005. Elle a obtenu en 2021 un certificat de reconnaissance de l’Assemblée Nationale pour son dévouement professionnel et son engagement citoyen contribuant à l’apport de la diaspora maghrébine à la société québécoise.

Université de Montréal : Julie Larochelle-Audet (congé de maternité 2021-2022), Marc-André Éthier et Garine Papazian

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Photo-Larochelle-Audet-Julie-731x1024.jpg.

Julie Larochelle-Audet est professeure adjointe au département d’administration et fondements de l’éducation de la Faculté des sciences de l’éducation. Ses projets les plus récents ont abordé le travail, la formation et le développement des compétences des directions d’établissement d’enseignement dans une perspective d’équité, d’inclusion et de justice sociale. De manière plus globale, ses travaux de recherche portent sur l’organisation et la transformation des systèmes éducatifs dans les sociétés démocratiques et pluralistes. Elle explore cette question depuis le point de vue des directions et des autres personnels scolaires, en alliant l’analyse critique des encadrements politiques et légaux, de l’organisation du travail, des cadres discursifs ainsi que des rapports sociaux et de pouvoir.

Garine Papazia

Université Laval: Annie Pilote

Université de Sherbrooke : Emmanuelle Doré et Sabrina Moisan

Université Concordia : Holly Recchia

Université Bischop’s : Sunny Lau 

Membre chargé de cours/étudiant : Jean-Luc Ratel, postdoctorant UQAM

Jean-Luc Ratel, stagiaire postdoctoral à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), représentant des chargés de cours et responsable du chantier sur les questions autochtones de l’Observatoire.

Jean-Luc Ratel poursuit un stage postdoctoral en éducation interculturelle et inclusive, sous la supervision de Maryse Potvin, et est chargé de cours au Département d’éducation et formation spécialisées de l’UQÀM. Formé en sociologie (B.A. UQÀM, M.Sc. Université de Montréal) et en sciences de l’éducation (Ph.D. Université Laval), il se spécialise en éducation autochtone. Sa thèse de doctorat analysait les parcours scolaires d’étudiants universitaires des Premières Nations au Québec, alors que son mémoire de maîtrise s’intéressait au financement public des universités québécoises dans le cadre des contrats de performance. Il collabore aussi aux travaux de la Chaire de recherche sur le développement durable du Nord de l’Université Laval. Il a notamment publié L’éducation autochtone au Québec sous l’angle de la sociologie : de l’objet au sujet (Cahiers de la recherche sociologique, no 64, hiver 2018) et Les parcours universitaires et l’identité autochtone chez des étudiants des Premières Nations au Québec (chapitre rédigé avec Annie Pilote, dans le livre L’envers du décor – Massification de l’enseignement supérieur et justice sociale (Presses de l’Université du Québec, 2017).

Réseau collégial: Habib El-Hage, Directeur de l’Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants (IRIPI

Formation des adultes : Jean-Pierre Mercier, Audrey Dahl et Virgini Thériault, UQAM (FGA, FPT)

Formation pratique : Geneviève Messier-UQAM